L'île de Samos
L'île
L’île verdoyante de Samos, en mer Égée orientale, à seulement 1200 m des côtes de l’Asie mineure dont elle est séparée par un étroit – 1650 m – bras de mer (Dar Bogaz), est la combinaison idéale d’une nature préservée, de montagnes verdoyantes et de magnifiques plages immaculées s’étendant sur un littoral de 140 km. Samos est voisine de Chios au nord-ouest, des îles d’Ikaria et de Fournous au sud-ouest, et des îles du Dodécanèse au sud (les plus proches étant Agathonisi, Arkoi et Patmos).
Le port d’escale de l’île est sa capitale Samos (ou Vathy). Vathy, l’un des plus grands ports naturels des Balkans, est une ville pittoresque bâtie en amphithéâtre qui possède des bâtiments néoclassiques. Centre administratif de l’île, on y trouve des bureaux, des banques et des musées. En ville, vous verrez le jardin public, la place de Pythagore avec son lion en marbre et le musée byzantin hébergé dans le Palais métropolitain. À proximité, vous pourrez visiter les monastères Aghia Zoni (1695) dans la vallée de Vlamari et Zoodohos Pighi (1781), à 300 m, qui offre un panorama sur le détroit séparant l’Asie mineure de Samos, la montagne Mykali et Nea Efessos, et Chios plus au nord. 
Karlovassi, deuxième ville et deuxième port de Samos, est le centre commercial sur la côte occidentale. De là, vous pourrez visiter le monastère du prophète Ilias (1739), la splendide plage de Potami, les sources d’eau chaude, l’église Metamorfosi (11e siècle), ainsi que Mikro et Megalo Seitani, des parcs naturels protégés où vivent les tortues de mer Monachus Monachus. Les églises majestueuses, les demeures néoclassiques et les impressionnantes tanneries, qui témoignent du rôle important joué comme centre commercial du cuir, sont la preuve vivante du développement du XIXe siècle, époque à laquelle Karlovassi faisait le commerce de sa production de cuir avec les pays européens. 

La nature
Samos se distingue des autres îles grecques par sa beauté exceptionnelle et sa végétation luxuriante. Les deux plus hautes montagnes sont le mont Kerkis (1443 m), rocheux et abrupt, sommet culminant de Samos et deuxième de la mer Égée, possédant des grottes (Kakoperato, Panaghia Sarantaskaliotissa, Panaghia Makrini, Panaretos Hole, Kandili, la grotte de Pythagore) et le verdoyant Ambelos (ou Karvounis), à 1160 m, qui doit son nom aux nombreuses vignes qui s’y trouvaient dans le passé. La région de Kerkis est classée dans le projet Natura 2000 pour les variétés rares de la flore et de la faune qui y ont été recensées. 
Par ailleurs, les importantes zones humides de l’île sont le foyer d’espèces rares d’animaux et d’oiseaux. Parmi les plus remarquables, Alyki, avec 127 différentes espèces d’oiseaux, le marais de Mesokambos, les lacs de Glyfades à Pythagorion, où les oiseaux migrateurs – hérons, canards et espèces endémiques – font leur nid, et le marécage de Chora
De rafraichissantes cascades naturelles d’une remarquable beauté forment deux petits lacs qui se prêtent à la baignade. Vous les trouverez à Karlovassi, dans la région de Potami, en suivant un sentier facile et en montant une cinquantaine de marches de bois jusqu’à la plus grosse cascade à 5 mètres de hauteur. 

Les endroits à voir (Un voyage à travers l’histoire)
Samos possède une longue et remarquable histoire. Cette terre de 478,20 km² (44 km de long sur 19 km de large) peut se flatter de posséder d’étonnants trésors archéologiques et quelques uns des plus importants monuments de l’Antiquité.
  • Le Temple d'Héra (Héraion), à 3 km à l’ouest de Pythagorion, sur la côte sud de l’île, est le plus important temple dédié à la déesse Héra à Samos et en Grèce. L’Unesco l’a classé monument du patrimoine mondial. Les fouilles ont permis de mettre au jour la statue d’Héra sculptée par Chéramyès, aujourd’hui exposée au Louvre. Près du site archéologique, on peut voir un château construit pour se protéger des pirates. C’est la tour fortifiée rectangulaire de trois étages de Nikolas Sarakinis (1577), avec des créneaux et de solides murs.
  • À 2 km de Pythagorion se trouve l’une des plus importantes prouesses techniques du VIe s. av. J.-C., le Tunnel (ou Aqueduc) d’Eupalinos, qui doit son nom à Eupalinos, un célèbre ingénieur de Megara à qui la construction avait été confiée. C’est l’ancien aqueduc de la ville, qui apportait l’eau de la source Agiades où se trouve aujourd’hui la petite église d’Aghios Ioannis. Le tunnel, construit du temps de Polycrate, le puissant tyran de Samos, a une longueur de 1036 m et une ouverture de 1,80m x 1,80m; il est creusé dans la direction nord-sud, à une altitude de 55 mètres et 180 mètres sous le sommet du mont Kastros. Sa plus impressionnante caractéristique est que les travaux de forage ont commencé simultanément de chaque côté de la montagne et que les ouvriers se sont rencontrés juste au milieu, en déviant de seulement 5 mètres!
  • À Pythagorion, ne manquez pas de visiter la Tour de Lykourgos (1824). Ce dernier était le chef des révolutionnaires à Samos en 1821 et a construit la tour à des fins défensives, de façon à avoir une puissante forteresse capable de protéger les rebelles et les habitants contre les Turcs.
  • Au pied du Mont Kerkis et à 3 km de Marathokambos se trouve la grotte de Pythagore, où d’après l’histoire, le grand mathématicien, philosophe, astrologue, médecin et musicien Pythagore est venu vivre après avoir été banni par Polycrate qui l’avait accusé d’essayer de corrompre la jeunesse.

Nous vous conseillons également de visiter les importants musées de l’île:
  • Musée archéologique de Samos, collections de poteries, sculptures archaïques, objets en ivoire, pièces en bois, figurines en terre, petits objets d’Égypte et de Perse (Samos, entrée 3€/adulte, tél. 22730 27469)
  • Musée Archéologique de Pythagoreion, contenant un bas relief de tombeau du 6e s. av. J.-C., des chapiteaux, des statues (dont trois remarquables statues archaïques), des bustes romains (9e s. – 2e s. av. J.-C.), entrées 3€/ adulte, tél. 22730 61400
  • Musée paléontologique / Musée d'histoire naturelle, dans le village de Mitilini, à 12 km de Samos. Exposition d’ossements animaux préhistoriques, de rhinocéros, de chevaux de Méditerranée, d’hippopotames, d’animaux à cornes datant de 3,5 - 7 millions d’années (entrée 3€/ adulte, tél. 22730 52055).
  • Musée d’art populaire (Karlovassi) - exposition couvrant la période 1870 - 1955 et représentant la vie quotidienne des habitants (tél. 22730 32265).
  • Musée d’art populaire Nikolaos Dimitriou, à Pythagorion près de Doryssa Bay Hotel, avec des objets évoquant la vie quotidienne avant 1940. (tél. 22730 62286 et 88383)

Des plages d’une beauté exceptionnelle
Les possibilités de baignade, de détente et de loisirs dans des eaux parfaitement limpides sont infinies. Le service de l’environnement de Samos (tél. 22730 80423-4) peut fournir des informations sur la pureté et la qualité des eaux dans différentes zones de baignades dans l’île.
Chaque municipalité possède ses propres bijoux balnéaires. Pythagorion s’enorgueillit des plages de Potokaki (une plage organisée récompensée par un pavillon bleu et dotée d’installations sportives et de bars de plage), Heraio (longue plage de sable et de galets de 400 m, bien organisée, avec des tavernes et des bars), et Pythagorion (petite plage de galets aux eaux assez profondes). Marathokambos est connu pour ses plages de Kambos et Chryssi Ammos, Vathy pour les plages de Gagkou (plage de galets de 200 m, assez organisée avec des transats et des parasols), Kokkari (avec de belles eaux profondes mais exposée aux forts vents du nord) et Psilli Ammos (une longue bande de sable). Last but not least, Karlovassi possède sa propre plage (de sable fin, avec des criques pittoresques qui permettent de s’isoler), Potami (une plage de galets bordée de pins) et Mikro et Megalo Seitani (deux plages sauvages dans une zone protégée, refuge des tortues Monachus Monachus, aux eaux cristallines mais exposées aux vents du nord).

Réservation en ligne
arrivée
adultes
nuits
les enfants
salles
Bulletin | Inscription
tripadvisor